Vesperine

Archives : Juillet 2021Août 2021

Obscure Sphinx – At The Mouth Of The Sounding Sea
« Étonnamment, j’ai mis assez longtemps à apprécier Obscure Sphinx après les avoir découverts en live. Mais le temps ayant fait son effet, les compos sont très bonnes et cette voix… » -JP

Amesoeur – La Reine Trayeuse
« Ancien projet de Neige (Alcest), j’adore le black metal d’Amesoeur, et la voix d’Audrey Sylvain y est pour beaucoup. » -AC

Hangman’s Chair – Naïve
« L’ensemble de Banlieue Triste est vraiment très intéressant. Le morceau Naïve en est la tête de gondole mais il ne faut pas passer à côté des autres titres d’un groupe qui n’a pas d’équivalent. Ce mélange de voix perchée, de grosses guitares, de plans très larges associés à un paysage urbain qu’on imagine maussade est une très grande réussite. » -RL

Nine Inch Nails – Beside You In Time
« Sans doute pas le titre le plus emblématique de Trent Reznor, mais j’adore la façon dont l’instru me fait perdre pied et planer. Malgré une pulsation bien présente, l’effet de tremolo très marqué combiné aux nappes de synthés me fait perdre complètement la notion du temps et de l’espace. J’ai l’impression de flotter dans le vide : jouissif ! » -PP

Pig Destroyer – Mt.Skull
« Mais quelle violence mon dieu, 1:37 de machine à laver en cycle intensif. C’est tellement rentre-dedans que ce morceau me déclenche des rires incontrôlés. Mention spéciale au riff final qui casse des murs comme on aime. » -AT

American Head Charge – Nothing Gets Nothing
« Un petit bijou de la scène métal industriel, bien lourd et bien oppressant : l’image du rouleau compresseur est ici fort à propos, avec malgré tout une touche de lumière comme American Head Charge sait très bien le faire, avant de se faire écraser à nouveau sur le fin. Mention spéciale pour le petit sample à 4:49 ! » -PP

Mastodon – Sleeping Giant
« Ce groupe devenu incontournable aujourd’hui était loin de leur renommée actuelle du temps de l’album Blood Mountain. C’est pour moi leur meilleur album et Sleeping Giant mon titre préféré de cet opus. Superbe mélodie, prise de risque et savoir-faire hors du commun. » -RL

Mudvayne – Cradle
« Sorti en 2000, l’album LD50 de Mudvayne est une mine d’or qui dépasse très largement les frontières du « néo-métal » – style dans lequel le groupe a vite été catalogué. Le titre Cradle me procure toujours autant d’émotions 20 ans après sa première écoute : l’interprétation de la batterie, la basse de Ryan Martinie (amis bassistes renseignez-vous si vous ne le connaissez pas), la voix du chanteur qui sort des tripes, la construction chaotique du morceau et ses changements de tempos… Un de mes morceaux préférés, définitivement. » -AT

Kultur Shock – Zumbul
« Ce mélange de musique des balkans et de métal proposé par Kultur Shock marche extrêmement bien. » -AC

Oathbreaker – Needle In Your Skin
« La scène belge nous a apporté des pépites ces dernières années et même si Oathbreaker profite du sillon creusé par Amenra, il n’en reste pas moins un groupe avec une identité propre, porté par un chant plus qu’envouté. Rheia est un album violent, possédé, brûlant. Et ce morceau l’illustre parfaitement. » -RL

(Hed)Pe – Pac Bell
« Ambiance bien malsaine et flow enragé du chanteur = combo gagnant. J’aime écouter ce morceau très fort dans le noir ! Pourtant, à la sortie de Broke je ne le comprenais pas et le zappais systématiquement… » -PP

Arctic monkeys – Do I Wanna Know?
« Pas grand chose à jeter dans la discographie d’Arctic Monkeys, mais l’album AM est énorme. Et ce Do I wanna know en ouverture… c’est à la fois mélancolique, lascif, déprimant et exaltant. Un titre phare qui marche à fond chez moi. » -JP

Queens of the Stone Age – Make It Witchu
« Je reste un peu dans la même veine (pas étonnant qu’Arctic Monkeys et Josh Homme ait travaillé ensemble). Si Era Vulgaris n’est pas mon album préféré des QOTSA (bien loin…), j’adore ce morceau : encore une fois, la simplicité, mais pas facilité, est gage de bon moment. C’est du blues, le feeling fait toute la différence et ici, tous les discrets petits arrangements magnifient le titre. » -JP

Mr. Bungle – The Air-Conditioned Nightmare
« L’ensemble de l’album California dont est issu ce titre est une merveille d’expérimentations. L’influence Beach Boys sur ce morceau se fait clairement entendre, et Mr. Bungle a le talent et la folie nécéssaire pour ajouter à l’ensemble une touche heavy qui pourtant ne dénote pas. Je n’évoquerai pas plus le talent de Mike Patton qui pose encore une fois sa voix avec une justesse folle. » -AT

Opeth – Deliverance
« L’une des fins de morceau les plus épiques que je connaisse. » -AC

4 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *